Beckham, ballon d'or de la communication

En 2012, David Beckham a remporté la coquette somme de 36 millions d'euros. Cela fait de lui le joueur de football le mieux payé du monde. Dans un monde où la rémunération est supposée refléter au mieux la performance, analyser les revenus de David Beckham est très intéressant.

La 1ère question qui vient en tête est : Beckham est-il le meilleur joueur de la planète ? Vous ne trouverez personne, pas même lui, pour le prétendre. A 37 ans, il est très loin de son meilleur niveau. Mais est-il dans le top 10 ? Même pas. Il n'est pas nominé et n'a aucune chance de l'être pour le ballon d'or, ce qui veut dire qu'il n'est plus dans le top 50. Entendons nous bien : Beckham reste un joueur exceptionnel et même à 37 ans, il surclasse aisément la plupart des joueurs évoluant en ligue des champions.

Ce qui rend sa performance financière encore plus remarquable, c'est qu'il surclasse Lionel Messi (de peu, certes). Sur le plan footballistique, Lionel Messi est tout simplement un phénomène : jeune, il a déjà remporté son 4ième ballon d'or, performance inégalée. Il enchaine les records et les performances extraordinaires. Beaucoup considèrent qu'il est le meilleur joueur de tout les temps, au sein du FC Barcelone, une équipe qui ne perd pratiquement jamais et est capable d'exploits tout simplement incroyables.

Si on creuse un peu plus la rémunération de David Beckham, on se rend compte que les revenus publicitaires représentent ... 90 à 95 % de ses revenus. Vous avez bien lu, le salaire sportif ne dépasse pas les 10%.

Alors, qu'est ce qui explique la 1ière place de David Beckham ? Les 2 bénéficient d'une image plutôt sympa, jouent pour des équipes de 1ier plan ... comment un joueur en fin de carrière peut-il surpasser en terme de revenus le meilleur joueur de l'histoire du football ?

La réponse est très, très simple : l'un est bon en com', et l'autre pas. David Beckham est géré comme une marque haut de gamme par quelqu'un qui manifestement a beaucoup de talent : sa femme. Elle a réussi à le transformer en gravure de mode qui ferait du football. Ses interventions sont très étudiées, extrêmement professionnelles, avec ce qu'il faut de polémique pour donner du contraste au personnage. Même lorsqu'il se casse la figure en Chine lors d'une démonstration (de tir de coup franc, en costume), il parvient à tourner la situation à son avantage. Lionel Messi a aujourd'hui une image trop lisse. Les fans de football (et de Barcelone) se réjouiront qu'il se concentre sur le ballon rond, mais la réalité financière est là : malgré son immense talent et sa communication bien maîtrisée, il ne parvient pas (et en fait, personne n'y parvient) à égaler l'incroyable succès marketing de David Beckham. Ce dernier a compris qu'il représentait plus qu'un joueur pour un club, il a professionnalisé sa communication et a certainement bénéficié d'avoir été le 1ier à le faire à ce niveau de sophistication.

D'autres joueurs sont meilleurs que lui, sont plus beaux que lui, parlent mieux que lui, sont aussi très bien accompagnés par d'excellents professionnels. Ce qui fait la différence à mon avis, est qu'il a très, très vite intégré le marketing dans son métier, comme un levier extraordinaire, et qu'il est encore le seul à le faire de façon aussi professionnelle.

Dans n'importe quelle fonction, communiquer est un élément majeur dans la réussite : les bonnes idées doivent bénéficier de tout vos efforts pour les faire connaître au mieux, et les défendre. Celà s'applique à tout les métiers, dans toutes les industries. David Beckham ne gagnerait pas ce qu'il gagne s'il n'avait aucun talent : une communication parfaite sur un produit médiocre ne génère pas de telles réussites. Mais une idée moins bonne peut l'emporter si elle est mieux communiquée. Le personnal branding se démocratise et si vous ne savez pas ce que cela veut dire, cela signifie qu'il est temps de s'y mettre de tout urgence. En la matière, David Beckham est certainement le meilleur du monde.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives