3615 MAVIE

J'adore la communication. Je suis fasciné par ce sujet et j'y trouve une source inépuisable d'enrichissement personnel. J'ai du mal à comprendre ceux qui ne partage pas mon point de vue et je le dis souvent, je pense que (...)

A peine deux lignes et demi et il est probable que vous avez déjà été tenté de zapper ce post. Pourquoi ? Parce que je ne parle que de moi : "Je ! Je ! Je ! Moi ! Je !". Pouah !

La plupart des personnes ont un sujet de prédilection : elles mêmes. Les gens adorent parler d'eux, et n'aiment pas quand le sujet de conversation ne tourne pas autour de ce sujet. C'est donc l'opportunité d'un rappel très simple de règles et exercices basiques de la communication :

  • le public doit être le héros de votre speech. C'est lui qui recoit quelque chose de valeur (et de plus grande valeur que ce que vous lui demandez). Plus vous parlez de lui, puis il est content.

  • Evitez, reformulez et réécrivez autant que possible les "je" et les "moi". Faites l'exercice pendant quelques jours et interdisez vous ces mots sur vos mails par exemple. Un peu d'efforts au début et vous verrez, c'est plus facile que ça en a l'air. Parlez de vous le moins possible. Appréciez la différence.

  • Quand on vous fait parler de vous, on est en train de vous influencer. Plus vous parlez de vous, plus votre audience vous parait sympathique. Elle va probablement essayer de vous vendre quelque chose et il y a de grandes chances pour que vous cédiez.

  • Même dans un entretien d'embauche, c'est le recruteur qui est le héros : vous devez lui résoudre ses problèmes et au fond, il n'est pas vraiment intéressé par votre passion pour collectionner les shurikens. Il cherche à savoir si vous avez des passions, des intérêts qui peuvent correspondre à la culture de l'entreprise ou avec ses gouts propres, il cherche à savoir si vous êtes capable de faire autre chose que métro-boulot-dodo. S'il insiste pour les shurikens et vous propose de venir en parler lors d'un diner un mercredi soir avec des amis, fuyez !

Votre vie n'intéresse que vous et vos parents.

A part Steve Jobs ou une vedette de cinéma hollywodienne, personne ne peut être le héros de son discours. Et encore ... Jobs allait changer le monde, le votre, pour le rendre meilleur. Pour vous.

Lors de votre prochain mail, compte rendu de réunion, présentation, posez vous la question suivante : que savez vous de votre public et quel problème êtes vous en train de lui résoudre. Vous ne savez pas ? Vous cherchez la réponse dans votre tête ? Vous êtes probablement la vedette de votre discours et essayez vous de montrer à quel point vous avez bien travaillé. Et la réalité, c'est qu'il y a de grandes chances pour que ça n'intéresse personne.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives