Les 7 pages qui ont changé le monde (ou du moins Hollywood)

Dans les années 50, un chercheur du nom de Joseph Campbell, réussi à décrypter ce qui fait une bonne histoire : la tranformation d'un héros, les étapes qu'il traverse, et le prix qu'il paie pour y parvenir. Les étapes, nous dit-il, sont les mêmes dans toutes les cultures, dans tout les mythes. Le talent de l'auteur est de les comprendre, de savoir en jouer comme des notes, plus ou moins fortes, plus ou moins longue. Mais malgré tout, on retrouve ces notes car les faits sont là : notre cerveau est construit pour vivre le changement d'une certaine façon, et ces étapes en sont une parfaite illustration métaphorique.

Georges Lucas va réécrire le scénario de Star Wars après avoir longuement étudié le maintenant mythique "Hero's Journey", mais c'est beaucoup plus tard que ces concepts, parfois difficiles d'accès, vont enfin connaître le succès qu'ils méritent. Un élève de Campbell va rédiger une note de 7 pages, l'envoyer aux studios Disney. La note fera plusieurs fois le tour d'Hollywood, et cette expertise deviendra soudain accessible au plus grand nombre.

Aujourd'hui, rare sont les films qui ne sont pas écrits en suivant (ou en s'inspirant fortement) de cette méthode, simplification bienvenue du Hero's Journey. Et bonne nouvelle, Chris Vogler, le fameux élève de Campbell, bénéficie d'une nouvelle édition en français de son livre (les 7 pages, intelligemment développées). Qu'il s'agisse de Georges Lucas, de Clint Easwood ou d'Alexandre Astier dans Kaamelott, tout les genres, les plus grands pensent que toutes les histoires gagnent à être analysés par le prisme du Hero's Journey. Campbell a changé Hollywood, rendu accessible un savoir important et en ce sens, il a effectivement changé le monde.

Le livre est formidable, mais l'édition française n'est pas à la hauteur : je n'ai pas compté le nombre de pages de publicités pour d'autres ouvrages de la maison d'édition, insérées entre chaque chapitre au moins, mais il est profondément inadmissible de souiller ainsi un tel travail. Ce n'est pas compliqué, vous avez l'impression de lire un magazine publicitaire qui aurait inséré du texte entre deux pubs. Consternant. Maintenant, aller au delà de cette gène en vaut la peine. Alexandre Astier aurait déclaré que le Writer's Journey (le titre original de l'ouvrage) aurait profondément changé sa façon de travailler, et il parraine régulèrement les interventions de Vogler en France, quand il donne des cours de dramathurgie.

Pour toute personne s'intéressant au storytelling (probablement la technique de persuasion la plus puissante), à la conduite du changement, ou tout simplement au cinéma, à la mythologie, le Writer's Journey de Chris Vogler est la 1ière marche à franchir, avant d'aller vers les travaux de Campbell. Cette grille de décodage est absolument fascinante et vous ne verrez plus Hollywood du même oeil après celà.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents