La courbe d'attention

Votre audience vous portera une attention limitée. Nous l'avons vu précédement, la durée optimale d'une présentation est de 18 minutes. Néanmoins, l'attention n'est pas linéaire et il est possible d'optimiser son discours pour maximiser l'impact.

Au bout de 2 à 3 minutes, l'attention de votre audience a significativement baissé, et dusse votre égo en souffrir, c'est la liste des courses de Noël, le match PSG-Lyon de la veille ou encore autre chose, qui commence à occuper l'esprit de vos interlocuteurs. La chute continu, et au bout de 18 minutes, on ne vous écoute plus que d'un air absent : de l'intérêt de conclure avant ! L'annonce de la conclusion envoie un véritable coup de fouet à l'esprit somnolent de votre audience, à condition bien sûr d'envoyer des signaux clairs ! Si vous ne le faites pas, votre public s'éveillera un peu surpris ("ah bon, c'est terminé ? il a dit quelque chose d'intéressant ?") et s'en ira faire autre chose.

Il est donc important d'avoir une introduction qui contient l'essentiel de votre message (le principe même de la communication pyramidale : démarrez par la conclusion). Il est aussi critique d'annoncer que vous allez terminer, pour bénéficier d'une hausse d'attention. C'est l'occasion de redire le message clé, et d'exprimer clairement ce que vous attendez de votre audience (le "call for action" de Nancy Duarte), sous peine de voir les gens repartir en ce disant "ok, et alors ? on en fait quoi de tout ça").

Si vous respectez la durée de 18 minutes pour une idée, la courbe n'a pas le temps de descendre trop bas et votre audience bénéficiera aussi (mais moins) du milieu du discours.

Pour relancer la courbe d'attention pendant le discours, deux moyens simples : générez de l'émotion, répétez/martelez vos messages clé.

Si vous avez plusieurs idées à faire passer et que l'on vous demande par exemple d'animer une formation de 2 heures, organisez vos interventions par tranche de 15 minutes (4 idées à l'heure), en vous rappelant bien des principes précédents, et l'impact sera multiplié.

Ce qui est assez fascinant avec cette courbe, c'est qu'elle s'applique aussi à un séminaire complet d'une semaine : on se rappellera du début, et de la fin. Le milieu sera un vague souvenir, sauf bien sûr si des émotions importantes ont été générées. Là encore, votre 1ière journée et la dernière sont donc des moments clés à ne pas rater. Ils mériteront un soin tout particulier afin de maximiser l'impact de votre message par rapport au "temps de cerveau disponible" de votre audience.

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives