La présentation Zen


Présentation Zen

Garr Reynolds est probablement un des meilleurs du monde dans l’art de faire une présentation sous powerpoint. Clair, sobre, élégant, il sait faire passer ses messages mieux que personne. Ses ouvrages de formation sont des références.

Dan Pink lui, est un orateur vraiment exceptionnel. Sa vidéo sur TEDTalks est proche de la perfection (presque trop parfaite d’ailleurs !). Parmi ses sujets de prédilection : la motivation, la créativité, le développement personnel.

Lorsque Dan Pink publie un livre sur la gestion de carrière, sous la forme incroyablement originale d’un … manga, et que Garr Reynolds décide d’en parler, ça donne ça :

J’ai adoré le contenu du livre (qui pour le coup, se lit en une soirée). Les slides de Garr Reynolds eux, vous pourrez les voir en une vingtaine de minutes, bien qu’il y en ait … près de 200 !

Les 2 formats sont très intéressants : le style manga demande juste d’avoir un dessinateur professionnel avec soit, il n’est donc pas accessible au commun des mortels. Il est en revanche très original et très impactant. Néanmoins, la présentation de Garr Reynolds, si elle est plus conventionnelle (enfin, façon de parler, 200 slides en 20 minutes, il faut oser), est presque aussi forte, tout en étant beaucoup plus accessible techniquement. Quelqu’un m’a d’ailleurs fait remarquer les similitudes de style entre les 2 formats : recherche permanente de sobriété dans le style et d’impact sur le fond. C’est un très bon résumé de la méthode qu’utilise Garr Reynolds : peu pour dire beaucoup.

Pourquoi, si cette méthode est si efficace, est-elle si peu utilisée ? Je vois 3 (mauvaises) raisons à cela :

  • Elle demande beaucoup de travail pour parvenir à un résultat satisfaisant

  • Nous sommes rassurés par les présentations avec énormément de contenu car elles donnent l’impression que nous avons beaucoup travaillé

  • Un message brouillon peut paradoxalement rassurer l’orateur : après tout, est ce que je ne veux pas un peu endormir mon audience pour qu’on ne me pose pas trop de questions ?

Un jour, un ami revient me voir après avoir utilisé les techniques que j’ai eu l’opportunité de lui enseigner : « ça ne marche pas, je me suis fait allumer par mon auditoire, et tout de suite en plus ». Après discussion, nous nous sommes aperçu que son auditoire ne partageait pas du tout ses conclusions et qu’il avait probablement été hors sujet (ça arrive à tout le monde …).

Mon ami a eu une réaction intelligente en constatant que le désaccord avait été détecté très vite et non pas au bout de plusieurs heures d’échanges, ce qui était une excellente chose, même si l’évènement avait été désagréable. Il eu été plus simple pour lui de pondre une longue présentation, indigeste. Le resultat in fine aurait été le même (le désaccord), mais au bout de combien de temps ?

Le style « zen » demande beaucoup de travail et si vous vous êtes trompé dans le fond de votre présentation, cela se verra immédiatement.

Le style brouillon, chargé, est plus simple, mais si vous avez raison sur le fond de votre présentation, peu de gens vous écouteront et personne ne vous comprendra. Dommage non ?

Mots-clés :

Posts à l'affiche
Posts Récents