Les attaques déloyales

Lorsque quelqu'un doit contre-argumenter face à vous, il utilise généralement 3 types d'attaques :

  1. le problème n'existe pas

  2. la solution n'est pas la bonne

  3. la solution ne fonctionnera pas ici

Généralement, nous nous sommes préparés à discuter de l'option 2, mais peu ou pas des deux autres options. Tout ceci suppose néanmoins que nous faisons face à un adversaire disposer à discuter de façon loyale. Qu'en est-il des attaques déloyales ?

L'objectif des attaques déloyales n'est pas de convaincre l'audience du bien fondé logique de tel ou tel contre argument, mais de déstabiliser l'orateur, de décrédibiliser son discours, de le rendre confus, bref, de détruire un argumentaire sans l'attaquer sur le fond.

Une forme d'attaque déloyale fonctionne de façon malheureusement trop efficace : voyons comment l'identifier et surtout, comment la contrer.

Imaginez la situation suivante : vous avez un conflit avec une autre personne sur un sujet, avec un désaccord sur le fond. Vous vous trouvez à évoquer le sujet avec vos supérieurs hiérarchiques respectifs. A votre grande suprise, le fond n'est pratiquement pas évoqué et on vous attaque sur le ton employé dans la discussion, ton beaucoup trop agressif. Pourquoi ?

Une technique déloyale consiste à éviter le débat sur le fond (sur lequel on a tord) pour attaquer la forme employée : on m'a mal parlé, on a été agressif, impoli ... Cette technique est particulièrement redoutable.

  1. Personne n'aime que l'on parle mal à son équipe. Un manager va généralement avoir un réflexe défensif immédiat pour protéger quelqu'un qui aurait été attaqué de cette façon, sans chercher à réfléchir. Cerise sur le gateau, votre propre manager sera mal à l'aise à vous défendre

  2. Il est très difficile de prouver que la forme n'a pas posé problème. Les argumentaires négatifs fonctionnent mal et se justifier amène l'autre à penser qu'il n'y a pas de fumée sans feu (ce qui d'un point de vue logique est d'une rare stupidité, car cela signifie que toute accusation même sans preuve, a forcement un fond de vérité). De plus, si la conversation a été un peu "tendue", vous risquez de vous retrouver au banc des accusés, alors que la tension a été la conséquence du désaccord sur le fond.

  3. Cette attaque va vous déstabiliser par sa malhonnêteté intellectuelle, voire vous mettre en colère (confirmant si vous vous énervez, que le ton employé n'était probablement pas approprié)

Que faire ?

  1. D'une manière générale, soignez votre réputation et interdisez vous les écarts de comportement. Soyez respectueux et poli vis à vis de tout le monde. Vous serez en position de force si votre réputation est impeccable.

  2. Revenez immédiatement sur le fond et refusez calmement, mais très fermement tout débat sur la forme. Au pire, admettez une conversation tendue, mais précisez-en la cause (le désaccord sur le fond) et resituez le débat sur ce plan.

  3. Dans tout les cas, refusez absolument de laisser éclater votre colère, mais si la tension monte, rappelez que le sujet vous tient particulièrement à coeur, et que c'est parce qu'il y a un désaccord grave sur le fond que vous ne parvenez pas à avoir une conversation posée.  

Délaisser la forme de son discours, c'est prendre le risque de ne pas être écouté, de ne pas être compris, c'est ouvrir la porte à des attaques déloyales comme celle ci dessus. Pour une idée qui en vaut la peine, ne laissez pas l'emballage de votre discours, de votre comportement, ruiner votre message.

Posts à l'affiche
Posts Récents