Passer sur scène

Passer sur scène, devant une large audience, est un exercice qui reste difficile. Qu'il s'agisse de parler devant une assemblée de salariés, à un mariage ou devant sa classe d'étudiant, il est normal de ressentir une appréhension devant une foule de regards qui ne vous quittent pas.




Inutile de le réexpliquer : le travail paie. Si vous ne répétez pas 5 fois à minimat, vous avez les plus grandes chances d'être mauvais. Une structure claire est la base d'un discours facile à mémoriser et donc facile à comprendre pour l'audience. Mais que faire quand même ceci ne parait pas suffisant, quand le stress ne vous lâche pas et que votre prestation reste au mieux moyenne, malgré un nombre très élévé de répétitions.

Voici deux petits exercices qui vont vous permettre de franchir un cran pour mieux mémoriser, gérer votre stress et gagner en naturel :

  1. Répétez devant la glace ... mais en vous fixant droit dans les yeux, à quelques centimètres seulement. Refusez de baisser le regard. C'est un exercice extrêmement désagréable, très déstabilisant. Même sur un discours maîtrisé, il est difficile de tenir et il faudra recommencer plusieurs fois avant de parvenir à finir le discours. Le résultat ? Un véritable bond qualitatif.

  2. Répétez ... debout sur une seule jambe. Dans la continuité de l'exercice précédent, si vous êtes capable de faire votre discours dans une telle situation d'inconfort, la qualité de votre prestation sur scène sera bien meilleure. Cet exercice a un autre avantage : il vous donnera l'habitude de ne pas cavaler partout une fois sur scène. Bien que ce soit contre intuitif, vous apparaîtrez bien plus sûr de vous si vous campez sur vos jambes et limitez vos déplacements. L'audience ne consacrera pas d'énergie à vous suivre des yeux pendant que vous bougez : c'est autant d'attention en plus pour vous écouter. Cet exercice est très pratiqué par les participants à une conférence TED et les coachs TED le recommandent fortement.

Pratiquer  dans une situation d'inconfort est un excellent moyen de franchir un véritable pallier qualitatif, pour gagner en naturel et gommer le côté par coeur d'un discours qui a été bien appris. Si vous devez faire une intervention importante, vous ne regretterez pas l'investissement. 

Posts à l'affiche
Posts Récents